( 19 mai, 2008 )

Douba

Dou ba dou bi dou wa

Ba da ba dab dab dab da dou

Ya ba da ya ba dou bi dou bi dou wa

Chou bi da ba dou bi da ba dou

Ba da ba dou ba dou ba dou

Chou bi da ba dou bi da ba dou

Dou ba dou bi dou wa

Ba da ba dab dab dab da dou

Ya ba da ya ba dou bi dou bi dou wa

Chou bi da ba dou bi da ba dou

Ba da ba dou ba dou ba dou

Chou bi da ba dou bi da ba dou

( 18 mai, 2008 )

A la claire fontaine (2)

A la claire fontaine

M’en allant promener

J’ai trouvé l’eau si claire

Que je m’y suis baigné,

Fendez le bois

Chauffez le four

Dormez ma belle

Il n’est point jour,

Sous les feuilles d’un chêne

Je me suis fait sécher

Sur la plus haute branche

Un rossignol chantait,

Fendez le bois

Chauffez le four

Dormez ma belle

Il n’est point jour,

Chante rossignol chante

Toi qui a le coeur gai

Tu as le coeur à rire

Moi je l’ai à pleurer,

Fendez le bois

Chauffez le four

Dormez ma belle

Il n’est point jour,

J’ai perdu mon amie

Sans l’avoir mérité

Pour un bouquet de roses

Que je lui refusai,

Fendez le bois

Chauffez le four

Dormez ma belle

Il n’est point jour,

Je voudrai que la rose

Fût encore au rosier

Et que ma douce amie

Fût encore à m’aimer,

Fendez le bois

Chauffez le four

Dormez ma belle

Il n’est point jour.

( 18 mai, 2008 )

A la claire fontaine (1)

A la claire fontaine

M’en allant promener

J’ai trouvé l’eau si belle

Que je m’y suis baigné,

Il y a longtemps que je t’aime,

Jamais je ne t’oublierai.

Sous les feuilles d’un chêne

Je me suis fait sécher

Sur la plus haute branche

Un rossignol chantait,

Il y a longtemps que je t’aime,

Jamais je ne t’oublierai.

Chante, rossignol chante

Toi qui a le coeur gai

Tu as le coeur à rire

Moi je l’ai à pleurer,

Il y a longtemps que je t’aime,

Jamais je ne t’oublierai,

J’ai perdu mon amie

Sans l’avoir mérité

Pour un bouquet de roses

Que je lui refusai,

Il y a longtemps que je t’aime,

Jamais je ne t’oublierai,

Je voudrais que la rose

Fût encore au rosier

Et que ma douce amie

Fût encore à m’aimer

Il y a longtemps que je t’aime,

Jamais je ne t’oublierai.

( 17 mai, 2008 )

Le casse-tête

J’ai perdu mes chaussettes

J’ai perdu mes lunettes

J’ai tout perdu

J’ai tout perdu

J’ai même perdu ma tête

J’ai perdu mes allumettes

J’ai perdu mes cigarettes

J’ai tout perdu

J’ai tout perdu

J’ai pas r’trouvé ma tête

J’ai cherché partout

Même au fond des petits trous

Tout petits trous

J’ai r’trouvé mes chaussettes

Au fond de mes baskets

Et même mes lunettes

Sur le dessus de ma tête

J’ai r’trouvé mes allumettes

Dans la poche de ma ch’misette

Et même mes cigarettes

Qui étaient au fond de ma couette

J’ai r’trouvé ma tête

Elle était cachée sous ma casquette

AH, QUEL CASSE-TETE!

 ONE,TOW… ONE,TOW,TREE,FOUR

( 17 mai, 2008 )

Quand vient l’automne

Quand vient l’automne

Toutes les feuilles tombent

Et mon coeur

Pleut des larmes longues,

Le vent qui souffle

Sur les gens qui s’essoufflent

Dans les rues monotones de Paris,

L’hiver approche

Et ses sabots glacés

Feu de bois

Dans la cheminée,

Les cieux dorés

Deviendront argentés

Dans mon coeur

La chaleur retrouvée

Pour s’aimer

Et nous envoler

Comme la fumée.

Les cieux dorés

Deviendront argentés

Dans mon coeur

La chaleur retrouvée

Pour s’aimer

Et nous envoler

Comme la fumée.

|